Marjorie s’est inscrite sur notre page Facebook Autotest.fr pour venir essayer des voitures avec nous. Elle a pris le volant de la nouvelle Toyota RAV4 Hybride. Elle n’avait jamais conduis d’Hybride… Son bilan est plutôt positif.

Notre essai vidéo du Rav4 Hybride

20 ans déjà que le RAV4 sillonne nos routes. Si à sa sortie, dans les années 90, le succès était au rendez-vous, au fil du temps ses lignes rétrogrades ont terni ses ventes.
Toyota a donc mis les bouchés double pour redorer l’image de son SUV de 4ème génération. Fin 2015, il se refaisait une beauté. Et pour 2016, c’est sa version hybride qui pointe le bout de son capot.

UN RESTYLAGE CONSÉQUENT

Si parfois on peine à trouver les différences après un restylage, ce n’est pas le cas pour le RAV4. Toyota veut booster ses ventes et redevenir concurrentiel dans le segment de SUV compact.
La calandre se voit entièrement redessinée, les projecteurs avant se mettent au 100% LED. Sur les flancs, le RAV4 adopte de nouveaux bas de caisse.
A l’arrière, le bouclier ainsi que les combinés de feux prennent de nouvelles formes.
L’équipement technologique gagne en modernité avec un moniteur de vision panoramique à 360°. Même constat pour la sécurité avec la panoplie « Toyota Safety Sense » : alerte de franchissement de ligne, gestion automatique des feux de route, lecture des panneaux, régulateur de vitesse, freinage automatique d’urgence…

Ce nouveau RAV4 se décline en une version diesel de 2.0 D-4D 143ch et un moteur essence 2.0 151ch.
Déjà sur l’Auris et la Yaris, le RAV4 ne dérogera pas à la règle de Toyota et passe en Hybride. Il devient le second SUV à adopter la motorisation hybride après le Mitsubishi Outlander PHEV.

Le système hybride s’associe à un groupe essence de 2,5 litres et à un moteur électrique supplémentaire pour entrainer l’essieu arrière. Au total, il cumule 197ch, ce qui en fait le plus puissant des RAV4. De quoi réaliser le 0 à 100km/h en 8,3 secondes… Pas mal pour un hybride.

A l’intérieur, pas de grands changements à l’instar de la Yaris ou Auris, le tableau de bord du RAV4 reste classique voire un peu terne. Heureusement notre version d’essai opte pour une option de sellerie qui jongle entre alcantara/tissu et cuir. De quoi lui ajouter un peu de mordant.

Le volume de coffre est impacté par les batteries. On perd 50L par rapport à la version Diesel ou Essence. Mais avec ses 500l de chargement, il reste au dessus de la concurrence.

Le Toyota Hybride est à partir de 33 600€. Notre version d’essai (jante 18 pouces, capteurs d’angles morts, et radars de stationnements, scellerie cuir/tissus/alcantara ou encore sièges avant chauffants) est à 36 900€.

Le bilan de Marjorie 

:

Les + : bonne insonorisation, beau design à l’avant, aucun bruit de moteur, très bon confort intérieur, voiture intuitive, pas de roulis, et spacieuse .

Les – : écran tactile trop petit, design de côté basique par rapport à l’avant, voiture puissante mais ne se ressent pas à la conduite.

Nous remercions Toyota Ellipse Nice La Plaine pour le prêt du véhicule.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here