La priorité avant de se décider est de choisir un siège auto adapté à la morphologie de votre enfant. Choisir un groupe correspondant à son poids. Ne prenez surtout pas un siège trop grand, le plus sûr est de retarder le passage au groupe suivant.
A éviter : les simples réhausseurs, sans dossier. Choisissez un siège avec guide-sangle, qui évitera un mauvais positionnement de la partie supérieure de la ceinture.
Sur certains sièges il est possible de modifier l’inclinaison de l’assise, ce qui évite que l’enfant ne s’affaisse vers l’avant lorsqu’il s’endort. Tenez compte du confort : l’enfant va passer des heures dans son siège, sans pouvoir bouger beaucoup.

Le matériel d’occasion est déconseillé. Vous ne savez pas dans quel état est réellement le siège, notamment s’il a subi un accident, ce qui ne se voit pas forcément.

Dans le cas d’un achat de siège Isofix, vous devez vérifier que votre voiture est compatible. Tous les véhicules sortis après 2005 doivent être équipés de ce système d’attache rapide.

Enfin, vous pouvez désormais opter pour la future norme I-Size.
C’est un nouveau règlement qui renforce les exigences en matière de sécurité des enfants en voiture. Cette nouvelle norme européenne impose de faire voyager les enfants plus longtemps dos à la route et généralise l’utilisation du système Isofix.
Cette nouvelle norme rend la position dos à la route obligatoire jusqu’à l’âge de 15 mois. Elle assure une meilleure protection en cas de collision frontale ou latérale impliquant des forces plus élevées, ainsi qu’une meilleure protection au niveau de la tête et du cou.
i-Size modifie également les critères de classification des sièges auto. Le choix d’un siège se fera désormais en fonction de la taille de l’enfant et plus de son poids. Pour limiter le risque de mauvaise installation, i-Size exige l’utilisation du système Isofix.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here